Interview_Uniandes

Laura Colmenares, egresada de Arte, investiga cómo nos relacionamos con la Amazonía en su obra Ríos

Hay una fragmentación, una dicotomía entre el ser humano y “lo otro” que genera una visión sobre la naturaleza y sobre el medio ambiente, incluso sobre los animales, desde la utilidad. ¿Cuál es la utilidad que me provee a mí el medio ambiente? ¿Cuál es la utilidad que este bosque me da? O ¿cómo podemos explotar este territorio para extraer lo que se encuentra por debajo o por encima de la tierra? Esa relación utilitaria que tenemos con el mundo, finalmente es la que conduce a la destrucción y a la situación climática en la que nos encontramos hoy en día. Entonces, a mí me interesa tratar de entender cómo llegamos a eso y cuál es la lógica que se maneja detrás de esa relación.
Lettres Numeriques Partie 1

Entretien autour de l’Amazonie // Partie 1 (2020)

Lettres Numériques a rencontré l’artiste Laura Colmenares Guerra pour une discussion autour de son nouveau projet Rivers, actuellement en cours de production. Celui-ci explore la relation entre le langage et la construction du territoire à partir de la topographie du bassin amazonien. Ce projet souhaite offrir une autre perspective sur l’Amazonie en mêlant l’observation et l’analyse de trois axes : les métadonnées (les hashtags relatifs à l’Amazonie sur les réseaux sociaux), les données topographiques du bassin amazonien (notamment 42 rivières affluentes au fleuve de l’Amazone) ainsi que les données géoréférencées des menaces socio-environnementales présentes sur le territoire de l’Amazonie. Un projet engagé, à multiples facettes, où la nature et l’environnement sont au centre des préoccupations de l’artiste, désireuse de montrer les ravages produits par les pratiques néolibérales globalisées sous couvert de « progrès et développement ».
Lettres Numeriques Partie 2

Entretien autour de l’Amazonie // Partie 2 (2020)

Lettres Numériques a rencontré l’artiste Laura Colmenares Guerra pour une discussion autour de son nouveau projet Rivers, actuellement en cours de production. Celui-ci explore la relation entre le langage et la construction du territoire à partir de la topographie du bassin amazonien. Ce projet souhaite offrir une autre perspective sur l’Amazonie en mêlant l’observation et l’analyse de trois axes : les métadonnées (les hashtags relatifs à l’Amazonie sur les réseaux sociaux), les données topographiques du bassin amazonien (notamment 42 rivières affluentes au fleuve de l’Amazone) ainsi que les données géoréférencées des menaces socio-environnementales présentes sur le territoire de l’Amazonie. Un projet engagé, à multiples facettes, où la nature et l’environnement sont au centre des préoccupations de l’artiste, désireuse de montrer les ravages produits par les pratiques néolibérales globalisées sous couvert de « progrès et développement ».